https://www.50a.fr fr glossaire-keyword
EN menu burger

Fablab

Qu'est ce qu'un FabLab ?

FabLab - laboratoires de fabrication numérique - a été créé pour inspirer les gens et les entrepreneurs à transformer leurs idées en nouveaux produits et prototypes en leur donnant accès à une gamme de technologies de fabrication numérique avancées. L'idée a été conçue par le célèbre inventeur et scientifique Neil Gershenfeld, professeur au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Son idée était simple : fournir l'environnement, les compétences, les matériaux et la technologie de pointe pour rendre les choses bon marché et rapides partout dans le monde, et les mettre à la disposition des entrepreneurs, des étudiants, des artistes, des petites entreprises et en fait, de quiconque veut créer quelque chose de nouveau ou sur mesure.

Le réseau

Un réseau mondial de plus de 600 FabLab existe maintenant, connectant les gens, les communautés et les entreprises à travers le monde et leur permettant de collaborer, de résoudre des problèmes et de réfléchir à des idées.

Exemples

  • En Norvège, les bergers ont utilisé leur FabLab pour créer un système de traçabilité des moutons à l'aide de leur téléphone portable, tandis qu'au Ghana, les gens ont fabriqué un système de réfrigération innovant pour camions alimenté par les gaz d'échappement du véhicule.
  • En Afghanistan, les gens fabriquent des prothèses sur mesure, tandis qu'en Afrique du Sud, un projet soutenu par le gouvernement et les entreprises crée de simples ordinateurs connectés à Internet qui se connectent aux téléviseurs et coûtent seulement dix dollars chacun.

Charte Fab Lab

  • Mission :

FabLab est un réseau mondial de laboratoires locaux, permettant l'invention en donnant accès aux individus à des outils pour la fabrication numérique.

 

  • Accès :

Vous pouvez utiliser le FabLab pour faire presque n'importe quoi (qui ne blesse personne) ; vous devez apprendre à le faire vous-même, et vous devez partager l'utilisation du laboratoire avec les autres.

 

  • L'éducation :

La formation au FabLab est basée sur la réalisation de projets et l'apprentissage auprès de vos pairs ; on s'attend à ce que vous contribuiez à la documentation et à l'enseignement.

 

  • Responsabilité :

Dans un fablab vous êtes responsable de :

  • Sécurité : Savoir travailler sans blesser les gens ou les machines.
  • Je nettoie : Laissant le labo plus propre que vous ne l'avez trouvé.
  • Opérations : Aide à l'entretien, à la réparation et à la production de rapports sur les outils, les fournitures et les incidents.
  • Le secret : Les conceptions et les procédés développés dans un FabLab doivent rester disponibles pour un usage individuel bien que la propriété intellectuelle puisse être protégée comme vous le souhaitez.

 

  • Les affaires :

Les activités commerciales peuvent être incubées dans le FabLab, mais elles ne doivent pas entrer en conflit avec le libre accès, elles doivent se développer au-delà du laboratoire plutôt qu'à l'intérieur de celui-ci, et elles doivent profiter aux inventeurs, aux laboratoires et aux réseaux qui contribuent à leur succès.

 

  • Le potentiel :

Bien que les FabLab n'ont pas encore concurrencé la production de masse et les économies d'échelle qui lui sont associées dans la fabrication de produits distribués à grande échelle, FabLab a déjà démontré son potentiel pour permettre aux individus de créer des dispositifs intelligents pour eux-mêmes. Ces dispositifs peuvent être adaptés aux besoins locaux ou personnels d'une manière qui n'est pas pratique ou économique en production de masse. Un fab labo (laboratoire de fabrication) est un atelier à petite échelle offrant un accès libre à la fabrication numérique (personnelle).

 

Un FabLab est donc un atelier numérique qui peut être utilisé par le public pour transformer des idées créatives en prototypes tangibles. Un FabLab comprend des machines à commande numérique comme un découpeur laser, un routeur CNC, une imprimante 3D, un découpeur de vinyle et de l'électronique dans le but de faire "presque tout". FabLabs forme une communauté mondiale qui partage ses connaissances et ses techniques. Ce qui favorise l'innovation. Un Makerspace peut s'appeler un FabLab s'il adhère à la charte Fab (lien) . FabLab est une communauté, pas une franchise. Neil Gershenfeld du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui a commencé une étude sur les capacités informatiques inhérentes aux systèmes physiques. C'est pourquoi elle a mis en place un premier laboratoire de fabrication numérique, également connu sous le nom de "Fab Lab" (Laboratoire de Fabrication).

Dans le cadre d'un programme interdisciplinaire de vulgarisation pédagogique, l'ABC a soutenu la création à l'étranger d'un petit nombre de laboratoires Fab similaires, afin de pouvoir poursuivre les recherches sur les effets et les possibilités de rendre accessibles les capacités de calcul de la couche physique. Le concept Fab Lab est rapidement devenu populaire auprès des utilisateurs en dehors du domaine de la recherche, et un réseau international de Fab Labs similaires a vu le jour, tous actifs dans les domaines de la recherche, de l'éducation et de l'application de la fabrication numérique personnelle.

Ces Fab Labs coopèrent avec les communautés locales, les universités et les gouvernements (internationaux).

Fab Lab est le volet éducatif du Center for Bits and Atoms (CBA) du MIT, un prolongement de ses recherches sur la fabrication et le calcul numériques. Un Fab Lab est une plateforme technique de prototypage pour l'innovation et l'invention, stimulant l'entrepreneuriat local. Un Fab Lab est aussi une plateforme d'apprentissage et d'innovation : un lieu de jeu, de création, d'apprentissage, de mentorat, d'invention. Être un Fab Lab signifie se connecter à une communauté mondiale d'apprenants, d'éducateurs, de technologues, de chercheurs, de fabricants et d'innovateurs - un réseau de partage des connaissances qui couvre 30 pays et 24 fuseaux horaires. Parce que tous les Fab Labs partagent des outils et des processus communs, le programme est en train de construire un réseau mondial, un laboratoire distribué pour la recherche et l'invention.

Un Fab Lab est composé d'outils de fabrication et d'outils électroniques de qualité industrielle prêts à l'emploi, emballés dans des logiciels libres et des programmes écrits par des chercheurs du Center for Bits & Atoms du MIT. Actuellement, Fab Labs comprend une fraiseuse laser qui fabrique des structures 2D et 3D, une fraiseuse d'enseignes en cuivre pour fabriquer des antennes et des circuits flexibles, une fraiseuse CN à haute résolution qui fabrique des circuits imprimés et des pièces de précision, une grande fraiseuse à bois pour la construction de meubles et de logements, et une suite de composants électroniques et des outils de programmation pour microcontrôleurs rapides et peu coûteux pour prototyper des circuits sur site.

Conçus à l'origine pour les communautés en tant que plateformes de prototypage pour l'entreprenariat local, les Fab Labs sont de plus en plus adoptés par les écoles en tant que plateformes pour l'enseignement pratique et par projet des STIM. Les utilisateurs apprennent en concevant et en créant des objets d'intérêt personnel ou importants. Forts de l'expérience qu'ils ont acquise en fabriquant eux-mêmes quelque chose, ils apprennent l'un et l'autre et s'encadrent mutuellement, acquérant ainsi une connaissance approfondie des machines, des matériaux, du processus de conception et de l'ingénierie qui entrent dans l'invention et l'innovation. Dans un contexte éducatif, plutôt que de s'appuyer sur un programme d'études fixe, l'apprentissage se déroule dans un contexte authentique, engageant et personnel, dans lequel les élèves passent par un cycle d'imagination, de conception, de prototypage, de réflexion et d'itération pour trouver des solutions aux défis ou donner corps à leurs idées.

Afin de soutenir l'enseignement technique supérieur et d'offrir un cheminement de formation aux nouveaux gestionnaires de laboratoires de fabrication, la Fab Academy, un campus d'enseignement technique distribué à l'échelle internationale, a émergé du programme Fab Lab. La Fab Academy donne des cours et supervise les recherches sur les mécanismes, les applications et les implications de la fabrication numérique.

En plus de la Fab Academy, SCOPES-DF, alimenté par la collaboration et la communauté, a le pouvoir de transformer l'apprentissage STEM dans divers contextes éducatifs grâce aux technologies et pratiques de fabrication numérique que l'on trouve dans un Fab Lab ou un espace fabricant. Nous élaborons des cadres de programmes d'études, des ressources de perfectionnement professionnel et des outils d'évaluation sur la fabrication numérique qui peuvent catalyser l'apprentissage des STIM en classe. Cette nouvelle plateforme permettra aux fabricants, fabricants et éducateurs de collaborer et d'interagir au sein d'une communauté de pratique et promet d'étendre l'apprentissage et l'enseignement des STIM de nouvelles façons originales. Chaque partenaire de cette collaboration a une perspective essentielle, mais distincte. Ensemble, ils peuvent enflammer l'apprentissage des élèves !

Fab Labs est en étroite collaboration avec le Center for Bits & Atoms du MIT, où la recherche sur les outils et logiciels de nouvelle génération, ainsi que sur les flux de travail et les processus de fabrication, va au-delà des frontières numériques-analogiques. L'ACB trace une carte routière de recherche qui traverse les frontières de la fabrication numérique : des machines dans un Fab Lab qui fabriquent des choses, aux machines qui fabriquent des pièces de machines, aux machines qui s'auto-reproduisent, à la construction avec des matériaux numériques, aux matériaux qui sont programmables et peuvent se transformer en pièces. Au fur et à mesure que nous progressons dans cette voie de recherche, les connaissances et les meilleures pratiques sont diffusées dans l'ensemble du réseau Fab Lab, ce qui en fait un laboratoire à la fine pointe de la R&D.

BENCHMARK : INITIATIVES INNOVANTES D’ENTREPRISES PRIVÉES QUI TRAVAILLENT SUR DES FABLABS 2016

DE GRANDES ENTREPRISES FRANÇAISES

Afin d’intégrer l’esprit des nouvelles manières de « construire, bricoler », les entreprises savent qu’elles doivent intégrer des projets d’innovation au sein de leur structure. Cette connaissance du terrain permet d’être en phase avec :

- Innovation : Se familiariser avec les nouvelles manières de travailler et de co-construire
- Fidélisation : Encourager l’innovation et séduire une clientèle de bricoleurs

Image de marque : Communiquer sur l’esprit innovant de  l’entreprise.

Pour vous donner une idée du potentiel d’un tel dispositif, nous avons sélectionné 4 initiatives pertinentes portées par de grands groupes français. 

IMPRESSION 3D - La Poste veut démocratiser l’impression 3D
FABLAB INTERNE - Renault a créé son propre FabLab afin de stimuler la créativité en interne
INCUBATEUR - Air Liquide mise sur un partenariat avec des start-up innovantes
MÉCÉNÉNAT - La fondation Orange soutient Artilect le pionnier des FabLKans en France

 

LEROY MERLIN DÉVELOPPE LA LICENCE TECHSHOP EN FRANCE

CONTEXTE : Afin de tester le potentiel commercial de l’économie collaborative, fin 2011 Leroy Merlin pose les bases de leur stratégie FabLab en envisageant l’implantation de ces lieux d’innovation dans leurs magasins. En 2014, l’enseigne en ouvre deux : un à Angers et un à Lille. Pour connaître l’engouement du grand public, il organise une tournée spéciale dans 120 magasins. Fort de ce succès, un projet plus ambitieux : le 17/02/14 l’enseigne annonce l’ouverture d’un *Techshop de 2000 m2 adossé à un Leroy Merlin IDF où une centaine de machines seront mises à disposition des clients.
A noter, les partenariats locaux avec les Repair Café.

MISE EN PLACE : le budget envisagé est de 2 millions d’€. Le model économique se base sur 50% des revenus issus des abonnements, et 50% issus des formations.

QU’EST-CE QU’UN TECHSHOP ? : Créé en 2006 par Jim Newton à Menlo Park (Californie) les TechShops, sont des espaces d’ environ 1500 m² rendant accessible à bas coût des équipements de fabrication innovants dont : des fraiseuses et des tours, des stations de soudage, des perceuses à ruban, des machines à coudre industrielles, des machines à commande numérique pour traiter le bois et le plastique, une découpe laser, des machines pour plier les métaux, des imprimantes 3D, etc. / ACCÈS : L’accès se présente sous forme de forfait à la journée, d’adhésion mensuelle ou annuelle et permet d’utiliser tous les équipements. Le TechShop de Menlo Park accueille 500 membres. Il est ouvert 7 jours sur 7 de 9h à minuit. / SERVICES  ANNEXES : conseils, formations, réalisation de projets personnels par des professionnels, évènements …

 

BHV S’ASSOCIE AVEC FABSHOP, LEADER FR DE L’IMPRESSION 3D 

CONTEXTE : En avril 2014, le BHV a ouvert un pop up store éphémère (La Fabrique)  dans son magasin du Marais. Du 2 avril au 28 mai 2014, LE BHV MARAIS s’est transformé en Grande Fabrique. Le temps pour le magasin de mettre à l’honneur le DIY du futur, et permettre aux clients de tester leur créativité au travers divers ateliers, rencontres et autres animations. Plus que la récup’ et la customisation, la création était au coeur de l’événement, portée par l’’impression 3D proclamée star de la Fabrique du BHV MARAIS .

MISE EN PLACE : Partenariat avec FabShop, leader français de l’impression 3D. Les frais d’inscription aux ateliers varient de 80 à 120 euros pour des ateliers de quatre heures. Les participants doivent apporter leur propre ordinateur, sur lequel ils auront préalablement installés les logiciels (gratuits) nécessaires pour le cours (le cas échéant).

L’INTÉRÊT DU DIY : En 2007, la croissance des ressources de DIY en ligne est en forte progression, et le nombre de propriétaires ayant un blog à propos de leur propre expérience ne cesse de croître.  Bien plus que le fait de « faire soi-même » le DIY est devenu une véritable philosophie de vie qui s’apparente à toute activité où l'on n'est pas seulement spectateur ou consommateur. Les adeptes de ce mouvement se retrouvent dans toutes activités. Le partage et le recyclage permettent de stimuler la créativité. On retrouve cet état d’esprit dans l’artisanat mais aussi en informatique avec les logiciels libres ou le hack et dans le façonnage d'objets tel qu’il est pratiqué dans les FabLabs.

 

RENAULT CRÉE UN FABLAB INTERNE

CONTEXTE : Depuis 2011, Renault est implanté en Californie au cœur de la Silicon Vallley afin d’exploiter les compétences et opportunités dans trois domaines en particulier : le véhicule électrique et son éco-système, le bien-être à bord et les nouveaux services. Fin 2012 Renault s’inspire des Fablabs pour créer dans son usine de Guyancourt une structure analogue mais non ouverte au grand public.

MISE EN PLACE : Créer un FabLabs interne pour rester en phase avec les innovations dans le domaine de l’automobile. Renault collabore également avec des grands noms de la Silicon Valley, tels  que les grandes universités, les centres de recherches et les entreprises prestigieuses dont  Google et Intel.

L’INTÉRÊT DU FABLAB INTERNE : Stimuler la créativité, innover dans son domaine et construire une communauté (Renault creative people). Ce positionnement permet à Renault de produire des véhicules plus modernes, plus performants.

 

ORANGE FAIT DU MECENAT POUR ARTILECT

CONTEXTE : Artilect est à l'origine du premier FabLab français, créé à Toulouse en 2009 et labellisé par l'association mondiale des FabLab du MIT. Un lieu de partage de connaissances et de production d'innovations, qui sert à «démocratiser les outils numériques et qui permet à chacun de réaliser son rêve, en y trouvant les machines et les compétences». De la fraiseuse numérique à l'imprimante 3D, différents outils sont à disposition des 700 adhérents.

MISE EN PLACE : Financer et développer des ateliers numériques de formation et de coproduction pour des jeunes en rupture scolaire. La fondation Orange a décidé d'apporter son soutien, en signant une convention annuelle forte de 25 800 €

L’INTÉRÊT DU MECENATMISE : Amener les jeunes en rupture scolaire ou issus de milieux défavorisés à maîtriser les outils numériques.

 

AIRLIQUID CRÉE ILAB, UN INCUBATEUR POUR START-UP 

CONTEXTE : En octobre 2013, Air Liquide et ALIAD (l’investisseur stratégique de capital-risque d’Air Liquide ) créent le i-Lab qui a pour vocation de nouer des partenariats avec des start-up. Il est situé dans les mêmes locaux qu’ALIAD qui investit dans des start-up technologiques pour disposer d’un accès rapide et privilégié aux technologies développées. 

LA RAISON DU I-LAB EST MULTIPLE : La première c’est de créer de la valeur à court terme en accélérant l’innovation, en regardant des sujets tels que le cylindre connecté, la valorisation des données

La deuxième raison est de créer de la valeur à long terme, en trouvant de nouveaux territoires qui sont loin de notre activité traditionnelle. Pour cela, la démarche suivante a été retenue :

- Identification des mutations et changements, de façon très générale
- Cartographie des territoires nouveaux qui sont le résultat de ces changements
- Sélection des territoires les plus prometteurs
- Identification d’idées pertinentes pour ces territoires prometteurs, jusqu’à une première application de marché.

 

LA POSTE DEMOCRATISE L’IMPRESSION 3D

CONTEXTE : La Poste lance le 27 novembre dans trois bureaux franciliens un service d'impression 3D à destination des particuliers et des professionnels, qui sera expérimenté pendant six mois avant un éventuel déploiement sur le territoire.

MISE EN PLACE : La Poste propose 2 offres, une offre qui permet aux particuliers d’imprimer de petits objets à partir d'un fichier 3D et une offre aux professionnels, des architectes par exemple, qui pourront imprimer des maquettes. Cette initiative permet au groupe La Poste d’avoir une idée du potentiel de commercialisation à long terme de ce type d’impression (qu’est-ce que les particuliers impriment le plus : coque de smartphone, objets …

OBJECTIF : L'objectif est de donner accès à l'impression 3D aux clients de La Poste et au plus grand nombre de français. Test dans 2 bureaux de postes parisiens (Bonne nouvelle et La Boétie) et dans 1 bureau à Boulogne-Billancourt (Hôtel de Ville)

 

L’EMERGENCE DES FABLABS ET INITIATIVES CITOYENNES

UN TOURNANT CITOYEN MAIS AUSSI INDUSTRIEL 

L’émergence mondiale des FabLabs, des hackerspaces, des TechShop et autres espaces dédiés à la conception, au prototypage, à la production, à la réparation et/ou la transformation d'objets physiques constitue un phénomène marquant des années récentes. Le Gouvernement intègre même ces ateliers de fabrication sur sa « feuille de route numérique » et les entreprises s’intéressent à ce phénomène qui marque un tournant dans le secteur de la « co-construction » citoyenne mais aussi industrielle. Ce développement rapide s'appuie sur plusieurs tendances de fond, dont : 

1. La conjonction entre la numérisation de la conception, de la production et de la gestion du cycle de vie des objets industriels ; la baisse du prix des logiciels et des machines à commande numérique ; et la mise en réseau des acteurs. 

2. L'extension de l'open source, né dans le monde du logiciel, à l'électronique (ex. contrôleurs Arduino), aux machines (ex. imprimante 3D RepRap et ses forks), voire aux biens de consommation (machine à laver et voitures open source par exemple). 

3. La recherche de nouvelles formes d'apprentissage et d’intelligence collective qui contribue au développement rapide de différents « tiers ateliers » ainsi que de la reconnaissance professionnelle qui revalorisent le « DIY» et les possibilités offertes par le numérique. 

 

4 TYPOLOGIE DE FABLABS

ASSOCIATIF
FabLab associatif ou rural, porté par quelques bénévoles, financé par des fonds publiques ou du mécénat. FabLab qui répond à des besoins locaux et qui a pour but de maintenir le lien social

EDUCATIF
FabLab hébergé dans des universités ou autres établissements scolaires, dédié à stimuler la créativité des étudiants en les aidant à concrétiser leur projet.

ENTREPRENEURIAL 
FabLab sous forme de coworking ou d’incubateur, très orienté prototypage rapide, créativité, innovation. Financé sous forme d’adhésion.

BUSINESS 
FabLab qui fonctionne sur des fonds privés pour tester de nouvelles formes de management et d’innovation plus ouverte.

 

FABLAB CONNECT, UNE BOURSE POUR LES FABLABS

FABLAB CONNECT, UNE BOURSE AUX PROJETS 

Annoncée à la Fab10 de Barcelone en juillet 2014, l’initiative répond aux besoins des porteurs de projet, toujours en quête de financement .

Fab Lab Connect est une plate-forme de financement pour les labs à travers le monde.

Une initiative intéressante alors que la recherche de fonds est un travail de tous les jours pour les porteurs de projet de labs. 

SIMONE AMBER, INITIATRICE DU PROJET 

Simone Amber de la FabFoundation du MIT a co-créé la plate-forme Fab Lab Connect qui vise à financer les labs à l’aide de bourses de mille dollars par projet. 

Simone Amber, vice-présidente de Schlumberger où elle dirige le programme pédagogique SEED (Schlumberger Excellence in Education Development), fait partie du conseil d’administration de la Fab Foundation, organisme non gouvernemental issu du MIT qui diffuse la parole fablab dans le monde. 

 

FACLAB, LE FABLAB DE L’UNIVERSITE DE CERGY-PONTOISE

FACLAB, UN FABLAB A L’UNIVERSITE

Le FacLab de  l’université de Cergy-Pontoise dispose de l’équipement nécessaire pour fabriquer des objets en bois, en plastique, en tissu, qu’ils soient statiques, incorporant des parties mobiles (engrenages, pistons) ou bien de l’électronique (carte Arduino, moteurs, lumières, boutons…). 

UN ACCES POUR CONCRETISER DES PROJETS

Plusieurs utilisateurs ont fabriqué leur propre imprimante 3D (RepRap, Mendel, Prusa, PrintrBot, …, voire des modèles imaginés par leurs soins).

D’autres fabriquent des objets du quotidien, boutons de manchette, boîtes à couverts… Des architectes réalisent des maquettes de projets… Des artistes produisent certaines des pièces de leurs œuvres… Et des designers viennent créer les prototypes de leurs objets.

UN FABLAB SOUTENU PAR DU MECENAT

« Les équipes du Fab Lab et la Fondation associent les mécènes au plus près des projets, et valorisent les partenariats au travers différents outils de communication ou événements de relations publiques. »

 

REPAIR CAFE, REPARER ENSEMBLE

UN MOUVEMENT QUI S’ETEND

Le 1er Repair Café a ouvert le 18/10/2009 à Amsterdam, Pays-Bas. Depuis, le mouvement international des Repair Cafés, coordonné par l’association Repair Café Pays-Bas, s’étend en Europe et dans le monde. Au Repair Café, on répare ensemble. Outils et matériel sont disponibles, on y apporte des objets en mauvais état et l’on se met à l’ouvrage, en compagnie d’autres réparateurs. 

UN ACTE CITOYEN

ll se donne pour mission de : réintroduire la pratique courante de la réparation des objets ; préserver et transmettre le savoir-faire en matière de réparation ; offrir des occasions de rencontre et d’échange dans le cadre de manifestations locales ouvertes à tous ; réduire la consommation de matières premières et d’énergie nécessaire à la fabrication de nouveaux objets, et ainsi de lutter contre le réchauffement climatique.

UNE ETHIQUE : REPARER POUR NE PAS JETER

Ces rencontres de réparation gratuite font-elles concurrence aux réparateurs professionnels ? Les Repair Cafés visent à porter l’attention du public sur le fait que tout objet est réparable ou recyclable. Les visiteurs sont régulièrement réorientés vers des réparateurs en exercice. La plupart des clients du Repair Café ne sont pas ceux qui vont chez ces professionnels car ils jettent les choses cassées quand la réparation coûte trop cher. 

CARTOGRAPHIE DES FABLABS EN FRANCE 

Notre étude nous permettra d’identifier les FabLabs en France afin de créer un annuaire qui nous permettra de définir les typologies de FabLabs recensés et d’en extraire une sélection élargie de 20 FabLabs (pour 10 entretiens livrables)  dont l’activité et le mode de gestion sont compatibles avec la possibilité de créer des partenariats avec Castorama.

ANNUAIRE DES FABLABS

Définition et étude mis à jour le 29 mars 2021

Nous contacter
Venez à l'agence de Paris
31 rue blanche
75009 Paris
contact@50a.fr
01 40 33 00 65
Emplacement 50A sur google maps
Pas le temps ?

Formulaire de contact

Nom et prénom
Société
E-mail
Mobile
Message

newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter !