https://www.50a.fr fr glossaire-keyword
EN menu burger

Communication politique

Tout sur la communication politique

On désigne par communication politique l’ensemble de toutes les techniques qui permettent de favoriser l’appui de l’opinion politique durant un mandat ou lors de la marche vers le pouvoir. On constate que depuis un certain temps, on la retrouve partout. La communication politique se justifie comme étant implicite, puisque les raisons neutres des citoyens étant satisfaites ou non du travail de leurs dirigeants sont insignifiantes à côté des idées qu’ils se font sur leurs vécus.De plus, elle est étroitement liée à l’évolution technologique des médias et à la place que l’opinion publique occupe dans la démocratie.

Définitions de la communication politique

Cette expression englobe les stratégies de communication de l’État, d’un politicien ou d’un parti pour se faire une place dans le débat public et persuader les citoyens de prendre son parti. Le terme représente en même temps les affirmations et discours que les politiciens se font entre eux, au sein des différentes institutions, durant leurs réunions, ainsi que les discours directement destinés au public, plus particulièrement par les outils de communication sous les ordres des responsables politiques. 

Pour être plus ouverte, la communication fait donc référence à toutes les stratégies utilisées pour soumettre ses perceptions politiques dans le débat, la plupart du temps par une importante expérience médiatique. Dans d’autres cas, la communication dite politique peut même prendre une aire de propagande.

Connotation positive de la communication politique

D’après Jacques Gerstlé, cette communication est encore une idée vague qui peut mener à 4 différents concepts

- Un concept instrumental : elle ramène à l’ensemble de toutes les techniques que les politiciens utilisent pour amadouer le public. D’après lui, ce concept rabaisse la politique à une simple technique et la communication à une sorte d’influence.
- Un concept universaliste : il est donc ici question de faire passer l’information entre les responsables politiques, les médias et le grand public. Ce concept semble plutôt vouloir éviter le rapport de suprématie entre les gouvernants et les gouvernés et minimise l’échange de priorités autres que l’information, surtout les biens figuratifs comme les images sont les représentations.
- Un concept compétitif : il est question d’influence et de maîtrise de la perception du public des actualités politiques de grande envergure et des enjeux par le biais des médias. La définition de ce concept expose l’ampleur de lutte et de concurrence, et met également en avant le rôle principal du symbolique au sein des procédures politiques.
- Un concept délibératif : démocratie et communication politique sont indissociables. Il n’y a démocratie que s’il y a débat et discussion à l’amiable. Chaque citoyen est en droit d’émettre des raisonnements et de prendre part à la création de choix politiques.

Pour Jacques Gerstlén la communication politique possède une caractéristique pluridimensionnelle de 3 dimensions différentes :

- La dimension pragmatique
- La dimension symbolique
- La dimension structurelle 

Cette communication peut donc être définie comme l’ensemble des efforts de communication de ceux qui veulent faire adhérer via, premièrement la propagande et deuxièmement en la rendant recevable par la négociation et la discussion à des idées publiques qui guideront les choix.

Si l’on se fie à cette définition, la communication n’est donc pas une simple manipulation, puisque les conseillers en communication ou spin dotors peuvent mettre plusieurs processus en marche :

- La persuasion directe 
- Les effets de cadrage
- Les effets d’amorçage

Une communication inspirant la confiance chez les électeurs

Pour Philippe Braud, ce qui est le plus important dans la communication, c’est la crédibilité. Cette dernière est basée sur un ensemble de facteurs mélangeants arguments émotionnels et rationnels. Elle fait référence à une capacité à se faire écouter et l’aptitude à déployer une influence sur les débats actuels.

Être à la place d’un élu ou avoir le pouvoir accorde une très grande crédibilité :

- Elle se porte garante d’une réussite électorale ou d’une grande considération accordée par une autorité légale.
- Elle engendre la compétence règlementaire de légiférer. 

John Austin quant à lui, schématise l’énoncé performatif, autrement dit quand la prise de parole elle-même réalise une action. Prenons comme exemple les paroles du président de l’Assemblée nationale qui déclare la séance ouverte, et effectivement, elle s’ouvre. L’énoncé performatif tient son efficacité de la position de celui qui parle, qui normalement a un statut de pouvoir. 

Cependant, d’après Pierre Bourdieu, le discours performatif n’est efficace que lorsque les destinataires sont réceptifs. Un langage autoritaire n’a aucune influence sur les gouvernés sans l’accord de ceux-ci. Par conséquent, le gouvernant a besoin de l’assistance de plusieurs processus sociaux capables de créer cette complicité.

Philippe Braud a dit, « gouverner, c’est décevoir ». Selon lui, la fiabilité d’un politicien présente un enjeu éternel. Et rapidement, elle mène au milieu d’un dilemme délicat : offrir un vaste programme tout en tenant des serments ambitieux. Il faut alors élaborer un bilan qui sera rapidement infirmé par des faits. Faire un discours avec des objectifs équilibrés. Dans ce cas, on risque de décevoir ses alliés et ainsi pousser certains d’entre eux à soutenir d’autres candidats beaucoup plus ambitieux.

Chez 50A

Nous aidons des hommes politiques, des partis à mettre en place des stratégies digitales et des stratégies pour les réseaux sociaux. Nous pouvons entre autres mapper vos communautés, gérer votre community management, créer le site de campagne, construire des communautés actives…

Nous contacter
Venez à l'agence de Paris
28 rue du Chemin Vert
75011 Paris
contact@50a.fr
01 40 33 00 65
Emplacement 50A sur google maps
Pas le temps ?

Formulaire de contact

Nom et prénom
Société
E-mail
Mobile
Message

newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter !