https://www.50a.fr fr glossaire-keyword
EN menu burger

Bulle de filtre

Que sont les bulles de filtre ? 

Le concept de bulles de filtre est le nom donné au processus dans lequel les algorithmes sont utilisés, notamment pour les réseaux sociaux. Ils ont pour vocation d’améliorer les opinions des utilisateurs en recommandant du contenu en fonction des préférences des utilisateurs. 

Cette expression “bulle de filtre”, est utilisée pour nommer la méthode de filtrage du contenu par un algorithme (en particulier ceux de Facebook). Ce filtrage est obligatoire pour contenir l’afflux de contenu sur leur plateforme. 

Ce terme émerge en 2011,  par Eli Pariser, un militant internet américain. Il publiait son livre : “The Filter Bubble : What The Internet is Hiding From You”. Dans lequel, il explique les influences des algorithmes de filtrage des informations utilisés par les géants du net comme Google, Amazon ou Facebook et leurs conséquences sur les utilisateurs, il a alors appelé ça “les bulles de filtre”.

Comment fonctionne le filtrage de contenu ? 

En tapant un mot-clé sur Google par exemple, deux utilisateurs différents n’auront pas les mêmes résultats à leur recherche. Grâce aux algorithmes, chacun des utilisateurs aura des résultats correspondants à leurs préférences, à leurs opinions.

Donc si nous tapons le mot-clé “pirate” sur Google, il semblerait que la prédiction logique soit de l’ordre du pirate maritime, mais comme il existe plusieurs sens à ce mot, il va y avoir trop de résultats liés à ce mot qui ne répondent pas à notre recherche. Le géant Google va donc faire un tri pour nous et les résultats que nous allons obtenir seront en lien avec ce que le moteur de recherche sait de nous et de nos centres d'intérêt. Il se basera sur nos habitudes de navigation et l’historique de nos recherches pour savoir ce qui pourrait nous intéresser.

Pour une personne numéro 1 : Google affichera des résultats basés sur la piraterie en mer ainsi que des sites de voyages.

Pour une personne numéro 2 : Google affichera des résultats basés sur la piraterie informatique.

Lors d’une recherche sur Google, ce dernier compile à chaque action de nombreux renseignements pour mieux connaître l’internaute. Ses données de navigation nourrissent l'algorithme de Google et seront utilisées pour l'affichage personnalisé des résultats.

Les avantages et inconvénients de ce filtrage  

Selon Eli Pariser, les bulles de filtre tendraient à renforcer le biais de confirmation. Il s’agit un phénomène humain qui nous pousse l’internaute à rechercher en premier des preuves qui confirment ses opinions, et ainsi donner moins d’importance aux preuves et informations contradictoires.

Il est de plus en plus courant d’utiliser ce genre de procédé, notamment en politique. En effet, plusieurs cas ont démontré l’utilisation du filtrage des contenus en fonction de ses intérêts et courant de pensée. Prenons l’exemple de Google, lorsque vous faites une recherche sur Google (en dehors des navigations privées) vous allez avoir des liens qui vous correspondent. C’est une recherche personnalisée. Elles peuvent s'avérer utiles, mais aussi peuvent aussi vous cloîtrer dans ce que vous pensez déjà ou vous prive d’informations qui pourraient vous paraître utiles mais que le moteur de recherche ne trouve pas pertinent en fonction de vos habitudes. 

Si pour vous, ce filtrage n’est pas une bonne chose. Vous avez la possibilité de réduire les chances que cela se produise. Pour que vous soyez moins la cible de ces bulles, il est conseillé d’utiliser des moteurs de recherches alternatifs comme par exemple DuckDuckGo. 

Ce moteur de recherche n’enregistre aucune donnée personnelle. Les « prédictions » sont alors désactivées : la recherche est plus longue, mais plus libre. Il est plus facile ainsi de trouver des petits sites, qui ne sont pas bien indexés par Google.

 

Nous contacter
Venez à l'agence de Paris
31 rue blanche
75009 Paris
contact@50a.fr
01 40 33 00 65
Emplacement 50A sur google maps
Pas le temps ?

Formulaire de contact

Prénom
Nom
Société
E-mail
Téléphone
Message

Envoyer

newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter !