https://www.50a.fr fr glossaire-keyword
EN menu burger

Audit site internet

Quels sont les pré-requis à l’établissement d’un audit technique de votre application web ?

À l'image d'une voiture, un site internet, une application web et une boutique e-commerce méritent un entretien régulier. Réaliser une maintenance continue revient à procéder à un audit technique à raison de deux fois par an. La tâche complexe requiert les expertises de techniciens développeurs. Pour entamer les démarches sans encombre, ceux-ci exigent des prérequis. Voici les conditions essentielles à considérer avant l'enclenchement d'un audit site internet.

1 / Donner l'accès au code source


Pour effectuer un audit, les techniciens doivent avoir libre accès à l'ensemble des codes sources. L'archivage est alors la solution. Il permet de sauvegarder les codes dans un lieu de stockage sûr en attendant leur inspection.
Une autre option consiste à faire usage d'un outil de gestion de codes sources. L'instrument concentre plusieurs avantages, en l'occurrence :

  • revenir en arrière et rectifier les erreurs ;
  • avoir à votre disposition un historique de l'ensemble de vos projets ;
  • archiver les versions anciennes et supprimer les codes inutiles, facilitant ainsi le travail des développeurs ;
  • confronter plusieurs versions afin d'identifier la meilleure.

Git demeure le gestionnaire de codes sources de prédilection des ingénieurs en développement. Outil en open source, il est facile à installer. Son usage ne requiert aucun serveur externe, car l'historique est conservé en toute sécurité en local dans votre machine. C'est un système de contrôle décentralisé qui répond à trois objectifs : la flexibilité, la performance et la sécurité des codes sources.


2/ Autoriser l'accès au serveur


L'accès au serveur compte parmi les pré-requis à la mise en place d'un audit site internet. Pour ce faire, utilisez des logiciels de gestion de serveurs web. Le serveur HTTP Apache, le serveur Web LiteSpeed, le logiciel gratuit Nginx rassemblent les meilleurs programmes informatiques d'administration de serveur Web. Ils donnent aux techniciens développeurs un accès illimité au serveur. Le serveur et le système d'exploitation utilisé doivent néanmoins être compatibles. À noter que les serveurs web s'appuient essentiellement sur UNIX ou sur Linux. Le serveur Microsoft IIS est l'exception qui confirme la règle, car il repose sur le système d'exploitation Windows.
À défaut de programme d'administration, vous devez créer un serveur qui sera ensuite configuré de manière à être accessible par les auteurs de l'audit. La méthode nécessite l'usage d'un hébergeur doté d'un espace de mémoire large. Faute de connaissances dans le domaine du développement, souscrivez aux offres d'hébergement partagé ou d'hébergement cloud avec info-gérance. Ces solutions facilitent la mise en place d'un serveur libre d'accès. Elles vous épargnent d'autant plus les contraintes des mises à jour et des démarches de sécurisation.


3/ Livrer les documentations techniques


La mise en place d'un bilan technique demande des connaissances sur les références techniques utilisées. L'audit implique donc la lecture des documentations techniques. Ces dernières abordent la totalité des aspects de votre site web, de votre site e-shop et de votre application. Elles décrivent :

  • les technologies utilisées au sein de la plateforme ;
  • les différentes versions existantes ;
  • le mode de fonctionnement de l'interface ;
  • la finalité de l'interface ;
  • les schémas de base de données ;
  • la documentation API ;
  • les librairies utilisées ainsi que leurs versions ;
  • l'architecture.

De plus, les documentations facilitent l'élaboration d'une ligne directive dans la conduite à tenir pour l'évaluation. Les développeurs pourront mieux cerner l'approche à adopter. Pour une transmission facile des données, la mise à jour régulière des documentations techniques est capitale.


4/ Comprendre la culture de l'interface en ligne, c'est à dire le style et la manière de coder du developpeur


Les développeurs ne peuvent entamer un bilan factuel sans comprendre la culture et la finalité de la plateforme. De manière générale, un site web, une application web et une boutique en ligne ont pour vocation première de propulser la notoriété, l'e-réputation et l'activité commerciale de votre entreprise. Leur mission est de toucher le cœur de votre audience sur la Toile, à l'échelle internationale.
S'imprégner de la culture signifie également cerner les points faibles et les limites. D'ailleurs, relever les défauts et les performances est l'intérêt même d'un audit technique. De cette étude naîtront les améliorations à apporter et les experts à mandater pour les améliorations : designer, chef de projet web, développeurs, intégrateurs, graphistes… L'audit vous aide donc à prendre les meilleures décisions en temps utile.
Pour finir, le bilan technique permet d'anticiper les besoins futurs du site, de l'e-shop et de l'application. Il constitue une stratégie digitale à long terme qui assure le renouvellement de la plateforme en temps réel. Il garantit également son adaptabilité face aux tendances évolutives de la Toile.


5/ Réaliser l’audit


En general un audit technique compte une 50aine de pages. Les rubriques sont ainsi déterminées, performances du site ou de l’application, infrastructure et technologies, rapidité de chargement, listing des code utilisés en front office et back office, liens, arborescence du site ou de l’application métier, compatibilité et portabilité…

Nous contacter
Venez à l'agence de Paris
31 rue blanche
75009 Paris
contact@50a.fr
01 40 33 00 65
Emplacement 50A sur google maps
Pas le temps ?

Formulaire de contact

Prénom
Nom
Société
E-mail
Téléphone
Message

Envoyer

newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter !