https://www.50a.fr fr glossaire-keyword
EN menu burger

LMS

L’enseignement et l’apprentissage en ligne sont de plus en plus répandus, aussi bien dans le monde de l’entreprise que dans le monde académique et universitaire. Ce mode d’enseignement est dans l’air du temps. Crise du Covid et aspiration des nouvelles générations à plus de flexibilité et de nomadisme, y compris pendant leurs formations, font que l’enseignement en ligne se développe rapidement et s’installe dans la ruée.

Dispenser convenablement des formations à distance nécessite des outils pointus, performants et fiables, les learning management systems ou systèmes de gestion de l’apprentissage en font partie.

Qu'est-ce qu’un learning management system ?

Un learning management system ou LMS est une plateforme ou une application logicielle d’apprentissage en ligne dont le rôle est l’hébergement et la diffusion de la documentation et des supports multimédias d’une formation, l’organisation des cours et sessions de formation, le suivi des parcours des apprenants et leur évaluation.

Le LMS est aussi une interface entre l’organisme formateur et l’apprenant, un outil de communication et de supervision.

À qui s’adressent les LMS ?

Les learning management systems s’adressent principalement à deux types d’utilisateurs : les entreprises et les organismes ou établissements de formation.

Les entreprises les utilisent en interne pour dispenser des formations continues, de mise à niveau ou d’actualisation aux salariés et collaborateurs.

Les responsables de ces formations utilisent le système pour diffuser les supports d’apprentissage et suivre l’avancée des formations à un niveau individuel.

Les salariés ou apprenants s’en servent pour recevoir les supports pédagogiques, faire leurs évaluations à travers des tests de validation et communiquer avec les responsables à travers des outils permettant de laisser des commentaires directement sur les supports pédagogiques ou de s’adresser aux gestionnaires via une messagerie intégrée.

Les établissements de formation, tels que les écoles privées, les instituts, les universités et autres centres d’apprentissage les utilisent de la même façon, mais de façon généralement plus massive et plus poussée.

Des secteurs où les connaissances doivent être régulièrement actualisées, comme le secteur de la santé ou le secteur juridique, ont aussi recours aux LMS.

Les composantes et fonctionnalités d’un LMS

Un LMS a généralement deux composants principaux ou deux interfaces : le front office ou l’interface apprenant et le back office ou l’interface responsable de la formation.

Le front office permet à l’apprenant d’accéder aux supports pédagogiques, de les exploiter sur le temps, tout en ayant la possibilité de sauvegarder son avancée d’une session à l’autre. Il lui permet aussi d’interagir avec les responsables de la formation, de demander conseil et assistance. C’est aussi l’interface d’évaluation, de notation et parfois même de certification de l’apprenant. Certains LMS disposent, en effet, d’une fonctionnalité de certification qui permet à l’apprenant d’obtenir un certificat lorsqu’il achève l’apprentissage d’un module ou d’une formation complète.

Le back office est l’interface dédiée au gestionnaire de la formation. Elle doit lui permettre d’intégrer des supports pédagogiques, soit en les uploadant soit en les créant in situ. Les LMS intègrent généralement des outils d’édition de texte, d’images et de vidéos.

Le back office doit aussi avoir des fonctionnalités de suivi individuel et de groupe, d’évaluation et de notation.

D’autres fonctionnalités peuvent être intégrées au LMS. Parmi celles-ci, les notifications à destination des apprenants, pour les informer de l’arrivée de nouveaux cours ou de tout autre événement les intéressant et à destination des gestionnaires pour les informer de l’évolution ou de l’achèvement de la formation d’un de leurs apprenants.

Le LMS doit aussi pouvoir être géré par plusieurs administrateurs en même temps ou en relais, à travers des comptes administrateurs qui ont toutes les autorisations sur le système.

Enfin, le LMS doit être compatible avec tous les appareils : ordinateurs, tablettes et smartphones. Beaucoup de LMS se déclinent en des versions PC, Android et iOS.

Les différents types de LMS

Il existe différents types de LMS qui se distinguent les uns des autres par divers critères.

En fonction du support

Pendant longtemps, les LMS n’existaient que sous forme de logiciels à installer localement sur l’ordinateur de l’utilisateur ou de l’apprenant. Mais aujourd’hui, la plupart des LMS fonctionnent grâce à des logiciels sur le web. Il suffit alors de disposer d’un appareil connecté à internet pour accéder au LMS. 

En fonction de l’hébergement

Le LMS peut être un SaaS ou software as a service (logiciel en tant que service) lorsqu’il est hébergé sur un serveur externe (celui d’un fournisseur d’hébergement) ou hébergé en local, sur le ou les serveurs de l’entreprise ou de l’établissement de formation qui l’utilise.

Ne pas confondre LMS et LXP

Certaines entreprises utilisent non pas un LMS, mais un LXP pour learning experience platform ou plateforme d'expérience d'apprentissage.

La LXP, par ses composantes, ressemble énormément à un LMS, mais elle est destinée à une utilisation plus axée sur l’employé, ses choix et désirs de formation que sur une formation de type école ou université.

Dans un LXP, l’employé explore les modules et formations qui lui sont proposées par son entreprise et sélectionne parmi celles qui lui paraissent utiles à son évolution professionnelle.

Nous contacter
Venez à l'agence de Paris
28 rue du Chemin Vert
75011 Paris
contact@50a.fr
01 40 33 00 65
Emplacement 50A sur google maps
Pas le temps ?

Formulaire de contact

Nom et prénom
Société
E-mail
Mobile
Message

newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter !